cover_ee_border-187x300

Disponible aux éditions
Accents Poétiques

Michèle Zwegers

Née le 21 janvier 1941 au Havre (France), Michèle Zwegers est marquée par une blessure originelle qui ne cicatrisera jamais : elle est rejetée par sa mère et ignorée par son père. Sa venue au monde oblige ses parents à se marier six mois après sa naissance. Ils auront deux garçons, Bernard et Jacques, qui deviendront architecte et docteur ingénieur en chimie. Michèle Zwegers, quant à elle, quitte le Lycée de Jeunes Filles après avoir échoué au BEPC. Elle passe cependant deux années aux Beaux Arts du Havre avant d’entrer dans la vie active où elle enchaîne les petits boulots. En 1961, elle rencontre Pierre Lecordier qu’elle épousera en 1964 et dont elle aura une fille en 1967.

L’écriture apparaît dans sa vie au plus profond d’une dépression et l’aide doucement à remonter la pente. Son premier poème paraît en 1979 dans Les Cahiers Poétiques de Normandie. Elle est ensuite publiée dans diverses revues, dont Vagabondages dirigée par Marcel Jullian et Poésie 86 dirigée par Pierre Seghers. En 1985, les éditions du Pavé (Caen) éditent son premier recueil intitulé Le temps des cyclamens, puis un second en 1987 intitulé L’issue.

Inquiet de voir sa femme dévorée par la lecture et l’écriture, son mari l’inscrit à un cours de bridge. Elle se passionne rapidement pour ce jeu au point de passer le diplôme de monitorat et d’ouvrir sa propre école de bridge. Après 22 ans de silence, le besoin d’écrire réapparaît, provoqué par le décès de sa mère en juin 2009 et celui de son frère Jacques en octobre 2009, ce frère dont elle était si proche. Aujourd’hui, elle se sent suffisamment solide pour « partir dans l’inconnu, flirter avec la folie et revenir aussitôt sur le quai des réalités », nous confie-t-elle dans un courrier. Après nous avoir confié son recueil D’écorce et d’écume l’an passé, elle continue sur sa lancée avec ce second recueil publié aux éditions Accents Poétiques.